Rechercher

Démêler les différents types de tissus en couture et mieux comprendre leurs caractéristiques


Vous avez toujours voulu avoir des précisions sur la composition d’un tissu ? La Petite Famille s’est penchée sur les matières textiles que l’on peut trouver dans les fibres des tissus utilisés en couture. Vous êtes prêt.es à en découdre ? Filez découvrir cet article de fond !


De quoi est composé un tissu ?


Bien connaître son tissu demande beaucoup de recherches et d’observation. C’est ce que nous allons tenter de vous partager aujourd’hui de manière accessible et compréhensible.


Un tissu est composé de fibres qui constituent la matière première de votre rouleau de tissu. La fibre textile peut être plurielle. Nous avons la famille des fibres naturelles, celle des fibres artificielles et enfin celle des fibres synthétiques. Décortiquons tout cela ensemble un peu plus bas.


Quelles sont les différentes fibres textiles ?


La fibre textile est le composant de base d’un tissu. Cette fibre tissu est un peu ce que la farine est au pain : elle est donc indispensable.


- Les fibres naturelles


Les fibres naturelles peuvent être soit végétales (coton, chanvre, lin) soit animales (tissu en soie ou en laine). Pour information, la soie est une matière première biodégradable à condition que le mode de production soit respectueux de l’environnement et de la biodiversité. Il existe des filières de production de soie bio. Cependant, en Asie les techniques de transformation de la fibre de soie sont assez controversées.


- Les fibres chimiques


Les fibres artificielles, ou chimiques, sont fabriquées par l’homme. La fibre artificielle constitue la base des matières premières naturelles inutilisées car dites “non filables”, non exploitables. Cette matière première est transformée par des procédés chimiques pour qu’elle devienne fibre.


Afin de fabriquer des fibres chimiques, la cellulose est la matière première la plus utilisée dans le monde. On la trouve dans les parois des cellules des végétaux comme le bois qui est son principal constituant. D’autres fibres artificielles sont faites à partir de viscose, Tencel, Cupro et Modal.


- Les fibres synthétiques


La fibre d’un tissu synthétique est issue d’un mélange de produits chimiques obtenus avec le pétrole. Les fibres synthétiques les plus connues sont : la viscose, le polyester, le lycra, le nylon. Ces fibres sont également utilisées pour fabriquer les textiles techniques.


Fabrication des fils d’un tissu


La fabrication des fils qui composent un tissu est une étape déterminante ! La transformation des fibres en fils va être cruciale pour définir l’aspect final et les caractéristiques du tissu. Quand on parle de caractéristiques on pense à : la solidité du tissu, la sensation au toucher et l’aspect de la surface du tissu.


Les fibres longues, comme celles de la soie par exemple, qui peuvent atteindre en 700 et 1200 mètres de long, rendent le fil plus fin, plus net et plus solide.


Procédés de fabrication des fils


- Le fil mouliné


Le fil mouliné est un procédé obtenu par torsion. Les fibres sont rassemblées en brins enroulés pour former le fil. Cette première torsion donne un fil simple.


- Du fil simple au fils retors


Les fils retors est une transformation obtenue à partir de 2 fils ou plus.


- Les fils câblés


Quand on renouvelle cette opération de torsion plusieurs fois d’affilée, plus il y a de retordages plus le fil devient régulier et solide. C’est ce qu’on appelle les fils câblés.


À la fin de l’opération, le volume du fil obtenu est indiqué par ce qu’on appelle son titrage. Le titrage est calculé en fonction du rapport de son poids / la longueur du fil. Le système de titrage le plus connu est le Numéro métrique (Nm).


Tissage / tricotage des tissus


Il existe quatre grandes familles de tissus ou d’étoffes.


Tissu chaîne et trame


Ces types de tissus sont fabriqués sur des métiers à tisser et sont composés de fils croisés à la perpendiculaire. La manière utilisée pour entrecroiser les fils est appelée : l’armure. Il en existe 3 qui sont fondamentales :


  • Celle en toile ;

  • en sergé ;

  • et celle en satin.


Vous en trouverez d’autres aussi qui sont plus complexes avec 1 ou plusieurs fils supplémentaires comme le velours, le piqué ou le double gaze.


Tissu en maille


Le tissu en maille se crée grâce aux machines à tricoter. Les fils de maille forment des boucles s’entrelaçant entre elles. Nous pouvons compter 2 catégories de mailles :


  • Le tricot trame : jersey, interlock et bord-côte ;

  • Le tricot chaîne est un mode de tricotage vertical. Le tissu en maille obtenu ainsi est moins extensible que le tricot trame. On le retrouve souvent en lingerie féminine pour sa qualité de bon maintien (microfibre, Powernet, Charmeuse).


Tissu en tulle


La structure de ce tissu est particulière, entre maille, chaîne et trame. L’aspect résille montre bien l’entrecroisement des fils. La tulle est un tissu utilisé pour fabriquer de la dentelle.


Le tissu non-tissé


Ce qu’on appelle un non-tissé c’est un tissu fabriqué directement à partir de fibres textiles, sans tissage donc. Les fibres mélangées sont assemblées de manière thermique, mécanique ou chimique. Le tissu non-tissé n’est pas utilisé comme tissu principal mais plutôt pour les formes d’entoilages thermocollantes, les ouatinées ou les renforts de col).


Les tissus non-tissés sont utilisés pour fabriquer les blouses à usage unique du personnel soignant dans les hôpitaux et cliniques ainsi que pour faire des accessoires en feutre ou en feutrine.


Les ennoblissements du tissu


Ennoblir un tissu signifie le rendre noble en lui apportant des modifications, des améliorations plutôt. Ces améliorations peuvent être esthétiques ou fonctionnelles comme pour :


  • La teinture ;

  • l’impression sur tissu avec décors (broderie, flocage) ;

  • l’enduction ;

  • le laminage ;

  • ou encore les apprêts (grattage, foulage, mercérissage …).


Les trois étapes de préparation de l'ennoblissement sont : le nettoyage, le blanchiment et la stabilisation du tissu. Tous les tissus, quels qu'ils soient, sont ennoblis.


Malheureusement pour l’instant il n’existe aucune règle d'étiquetage mentionnant les produits chimiques utilisés pour l’étape de l'ennoblissement. Certains de ces produits chimiques peuvent être toxiques et allergènes en plus d’être polluants.


Heureusement, depuis 1992 le label OEKO-TEX permet de contrôler toute la chaîne de production et de fabrication des tissus et de détecter les produits polluants. Plus de 300 tests sont effectués par les instituts de recherche lorsqu’une entreprise passe au contrôle.

Le label OEKO-TEX est un sujet que j’aborderai dans un article qui lui sera spécialement dédié.

298 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout